LA PRIME D'ACTIVITÉ

Créée et appliquée dès 2015, la Prime d'activité est destinée aux travailleurs à revenus modestes. Ce complément de salaire est versé par les Caisses d'allocations familiales. Promulguée au sein de la loi Rebsamen, elle remplace l'ancienne Prime Pour l'Emploi et vient compléter le dispositif du Revenu de Solidarité Active. Presque 5 millions de salariés et étudiants bénéficient de ce dispositif, renouvelable chaque trimestre à condition de déclaration des revenus à la Caisse d'Allocations Familiales. La Prime d'activité est calculée selon les ressources du demandeur. Son montant est donc variable. Tour d'horizon sur la nouvelle Prime d'activité.

L'histoire de la Prime d'Activité

La Prime d'activité a été conçue par le Gouvernement et validée par le Président de la République avant d'être officiellement appliquée en août 2015. Son but : favoriser la reprise d'emploi et aider les salariés aux revenus modestes. Ce complément de salaire renouvelable tous les trois mois permet de donner un coup de pouce aux salariés, aux indépendants mais aussi aux étudiants en apprentissage. Elle remplace désormais la Prime pour l'Emploi, versée une fois chaque année aux salariés selon des conditions de ressources. Aujourd'hui, près de 5 millions de travailleurs bénéficient de la Prime d'Activité.

Pour en bénéficier, le demandeur doit déclarer ses revenus chaque mois. Aucune condition d'âge n'est requise à la manière du Revenu de Solidarité Active. La Prime d'activité peut être reçue dès l'âge de 18 ans. Néanmoins, son montant diffère selon les ressources des bénéficiaires. Le versement de la Prime d'Activité est assuré par la Caisse d'Allocations Familiales. Remplaçant le RSA activité et la PPE, le coût de la Prime d'Activité est estimé aux alentours de 4 milliards d'euros pour l'année 2016. Un simulateur de la Prime d'Activité est accessible sur le site officiel de la Caisse d’ Allocations Familiales.

Les objectifs de la Prime d'Activité

La Prime d'Activité remplace, depuis 2015, le RSA Activité et la Prime pour l'Emploi. Ayant prouvé leur inefficacité, cette nouvelle prime vient en complément des revenus des salariés. Et pour cause : elle concerne quelques millions de travailleurs en France, indépendants compris. Calculée sur la base du revenu et ceux du foyer, le bénéficiaire se verra attribuer d'une à quelques centaines d'euros chaque mois durant un trimestre. Cette aide est renouvelable tous les trois mois. Elle concerne autant les salariés que les travailleurs indépendants mais aussi les apprentis et étudiants en contrat d'apprentissage. Accessible à tout âge, la Prime d'Activité a plusieurs objectifs dans son viseur.

La Prime d'Activité : pourquoi une nouvelle prime ?

La Prime d'Activité vient remplacer deux dispositifs d'aides aux actifs : la PPE et le RSA Activité. Instaurée officiellement à l'été 2015, les premiers bénéficiaires ont pu remarquer le versement de leur prime au mois de février 2016. Basé sur un principe de déclaration mensuelle et de droits trimestriels, les actifs en bénéficient sur critères de ressources. Ce soutien financier profite à tous les travailleurs, même indépendants. Ce sont 2 millions de personnes qui ont reçus leur première Prime d'Activité. Son montant oscille autour de 170 € selon les bénéficiaires. Mais pourquoi avoir supprimé deux dispositifs d'aides pour n'en réunir qu'un ? Pour élargir le champ des bénéficiaires.

Les bénéficiaires de la Prime d'Activité

La Prime d'Activité votée en août 2015 et versée dès le mois de février 2016 vient remplacer les dispositifs du RSA Activité de la Prime pour l'Emploi. Grande nouveauté en 2016, ce nouveau complément de revenu permet à de très nombreux bénéficiaires de profiter d'un petit coup de pouce versé par la Caisse d'Allocations Familiales. Après l'échec du RSA Activité par son impopularité et de la Prime pour l'Emploi versé de manière tardive dans l'année, la Prime d'Activité vient remotiver les actifs. Et pour cause : elle concerne tous les âges et les professions. Ayant pour but d'attirer plus de bénéficiaires ainsi que de motiver à l'emploi les demandeurs, à qui profite-t-elle ?

Qui peut prétendre à la Prime d'Activité ?

Votée au sein de la loi Rebsamen, ancien ministre au Gouvernement, la Prime d'Activité s'étend à environ 2 millions de bénéficiaires au mois de février. Ceux-ci se sont vu verser un montant équivalent à 180 €. Son fonctionnement est simple : il suffit de déclarer vos revenus tous les mois et de renouveler votre demande de Prime d'Activité tous les trimestres. Pour en profiter, il faut donc travailler. Cette raison est celle censée motiver les demandeurs d'emploi à trouver un poste rapidement. Mais elle ne concerne pas uniquement les salariés mais aussi les travailleurs indépendants. Effectivement, eux-mêmes peuvent profiter de cette aide. Mais ils ne sont pas les seuls bénéficiaires.

Auparavant, le RSA Activité privait les jeunes de moins de 25 ans d'aides financières octroyées par la Caisse d'Allocations Familiales. Aujourd'hui, ils peuvent se réjouir d'être englobée dans le dispositif de la Prime d'Activité. Les étudiants mais aussi les apprentis vont pouvoir observer une prime sur leur compte en banque chaque mois. Les chargés de famille comme les apprentis, étudiants et stagiaires profitent de la Prime d'Activité. Les travailleurs indépendants comme les autoentrepreneurs, les artisans et les professions libérales ne sont pas sans reste également. Les bénéficiaires de l'AAH ne sont pas exclus du dispositif mais toucheront leur première prime en Juin.